Témoignages‎ > ‎

2016.12 Monsieur le Juge

Bonjour Monsieur le Juge,

Nous avons l'honneur d'être de coeur et d'esprit solidaires des revendications qui vous sont présentées par "SOS papa", association
représentée par Monsieur Vicenzo. La souffrance des parents séparés de leurs enfants est encore plus aigüe ces jours de fête, quand ils ne peuvent les prendre dans leurs bras et rire avec eux...

Il n'est toujours pas acceptable que ces parents n'obtiennent pas un jugement qui leur permette de ne pas vivre cette séparation, et quand leur calvaire les conduit en Correctionnelle pour enfin obtenir une reconnaissance, *il est trop tard*. Le parents "manipulateur" écope d'une amende salée en euros ? A quoi bon, quand l'enfant qui a eu le temps de grandir, en a marre de la justice qui a réglé sa vie toute son enfance, lui interdisant de voir ce parent "qui l'a abandonné", qui a été (très souvent) remplacé d'ailleurs. Oui, il en a
marre, cet enfant, et il en souffre très dangereusement. A quoi bon la  juste remontrance de ce nouveau Juge :* "Monsieur (ou Madame), quand votre enfant, à 6, 7 ou 8 ans vous disait ne plus vouloir voir sa mère (son père), vous deviez le prendre par le bras et l'y conduire !* "( et arrêter d' affubler son autre parent de tous les maux)

Monsieur le Juge, si vous avez été choisi par "SOS papa", c'est parce qu'ils savent que vous comprenez cette souffrance. Avec vos Confrères, ferez-vous enfin justice dès la séparation des parents en conflit ou continuerez-vous à craindre l'importante confrérie de nos avocats ? Aurez-vous le courage de renoncer à leur intervention dans ces affaires qui n'agressent que les enfants ? Vous n'avez nul besoin qu'ils soufflent le chaud et le froid dans ces dossiers si délicats. Seriez-vous étonnés de savoir qu'eux-mêmes, les avocats, sont très conscients de cette réalité ?


Comments