Témoignages‎ > ‎

2015.05 En espérant, qu'elle fera réfléchir de futurs parents, voici l'histoire de Michel.

Pour clôturer en beauté une séparation conflictuelle de parents
on envisage la garde des enfants!
...c'est là que ça se gâte !


Disons qu'il s'agit ici de Michel. D'une famille particulièrement unie et d'excellente éducation, il est devenu prof d'éducation physique mais aussi de personnes handicapées mentales. Par ailleurs, bâti comme un atlante,devenu rugbyman international-ex-multiple champion de Belgique, il en a gardé l'esprit sportif et une maîtrise parfaite de ses sentiments de non violence. Il a construit sa maison, superbe. Son métier ? Planter des arbres,agencer des jardins et des parcs, la nature...

Il a rencontré Francine aux Sports d'Hiver, dans son élément à lui, et dans le sien qui aimait rencontrer l'argent : Michel était un parti très enviable. Ils passèrent d'autres vacances ensemble, elle essaya d'acquérir sa maison qu'elle aimait, en vain. Enceinte de leur second fils, la vie devint tumultueuse et même insupportable.

Après d'autres essais de mariage et le refus de la moitié de la maison comme dot, ils se séparèrent en 2006. Michel était convaincu de son droit de garde normal de ses fils qui l'adoraient...et qu!il initiait au scoutisme et aux sports sans négliger les devoirs scolaires !

Francine savait surtout s'occuper des devoirs : prof de math et d'infomatique dans une haute Ecole elle meme, elle n'était assurément pas sur la paille.. Alors, elle mit tout en oeuvre pour enlever à Michel ses fils

qu'il adore. La danse des plaintes commence, dans tous les domaines : elle prétend qu'ils sont battus par leur père, elle dénonce des faux certificats médicaux, des revenue fiscaux du travail en noir, violence, non présentation d'enfants, interdiction d'activités sportives qui passionnaient les garçons... et lui ? Il demande simplement à la Justice qu'on lui donne le temps d'expliquer tout cela, de s'exprimer afin d'arrêter ce jeu cruel.

La compagne de Michel et ses propres enfants dont trois sont adultes aujourd'hui témoignent de la gentillesse de Michel, de sa non violence, surtout. Que faut-il faire pour que les responsables de cette situation familiale comprennent que les deux gamins sont emprisonnés dans ce qu'on appelle aujourd'hui « aliénation parentale » à laquelle se livre leur maman Tous les spécialistes médicaux de l'enfance connaissent les éléments qui la composent... et on les retrouve ici. Même sous d'autres appellations, ces manipulations d'un parent sont dirigées vers l'autre parent devenu celui (ou celle) à abattre dans l'esprit de l'enfant. Les conséquences sont connues et prouvées par de plus en plus de témoignages, notamment d'adultes souffrant de les avoir vécues. Il faut savoir que nombre de psychologues et de neuropsychiatres sont de plus en plus consultés pour enrayer le mal que le parent manipulateur fait à ses propres enfants. Ignorance ? Vengeance ? Haine ? Ils compromettent dangereusement leur avenir.

Un exemple du danger psychique que peut avoir sur l'esprit de l'enfant le fait d'assister à une scène provoquée par une non présentation des enfants sur la dernière plainte de Francine ? Il s'agit de la dernière à la Police. Alors que Michel les avait appelés lui-même une nouvelle fois pour récupérer ses fils, les policiers s'amenèrent prêts à intervenir, armés et encapuchonnés pour maîtriser cet homme décrit par Francine comme étant super dangereux .Une intervention pareille peut être normale, mais en cas de danger !... Alors, en deux temps, trois mouvements, Michel est tiré hors de sa voiture, passé à tabac et contusionné de partout, il a le crâne ensanglanté et est menotté, les mains dans le dos. Il sera ensuite projeté sur le sol en beton, face par terre, six policiers s'étant jetés sur lui (dont une dame policier l'injuriant et piétinant sa cheville droite)

ET LES ENFANTS ?

Si la maman souhaite se défaire ainsi une fois pour toutes de ce père tenace et encombrant qui ne renonce pas à ses enfants, elle se trompe. Aujourd'hui, ils sont sous sa coupe, mais lorsqu'ils se rendront compte de cette rage à vouloir les séparer du père qu'ils aimaient ... ?

Comments