2009.04 De l'Autorité Parentale dans l'Enseignement Fondamental


De l'Autorité Parentale dans l'enseignement fondamental. (2009)
D’Eric Derasse, 
Analyste


à La Mouette Belgique, cette information qui vient à point en cette rentrée des classes

Les principes qui régissent l’autorité parentale sont réglés par le Code civil. Malheureusement, de nombreux chefs d'établissement déjà submergés par leurs tâches administratives quotidiennes ne prêtent que peu d'attention aux droits les plus élémentaires des parents. A les entendre , ce n'est qu'un problème annexe qui ne concerne pas l'école, mais la justice. C'est une erreur .... fondamentale !

La maltraitance psychologique d'un enfant se distille dans sa vie de tous les jours et notamment à travers son école. L'absence de signature sur les bulletins, la non-invitation aux réunions des parents, le non-respect des parents pour les cahiers, etc ... autant de signes pour l'enfant, qui petit à petit perd ses critères et intègre l'idée du 'parent encombrant'.

L’unité de droit familial de l’Université Libre de Bruxelles a publié depuis mars 2002, la circulaire Nollet. Cette circulaire est bien souvent inconnue des enseignants. Par manque de formation et d'information, les institutrices se retranchent sous la 'neutralité bienveillante', 'le bien-être de l'enfant' et en l'absence de toute connaissance des phénomènes liés à l'aliénation parentale n'hésitent pas à fermer les yeux sur les agressions à l'égard des parents délaissés.

Bien loin de la neutralité objective, cette non-réaction devient une complicité, un accompagnement à la maltraitance . Car ne nous y trompons pas, l'écartement d'un parent est un meurtre psychologique qui mène l'enfant à développer des pathologies parfois très graves qui se traduiront parfois plusieurs années après, de la délinquance au suicide.

Les services d'inspection n'ont plus les prérogatives nécessaires pour intervenir dans le non-respect de l'autorité parentale et conseillent dès lors de s'adresser à la justice en référé ! C'est très mal connaitre le système judiciaire qui, déjà débordé par les affaires courantes, n'hésite pas à classer sans suite les plaintes ou les traiter quelques années plus tard .... l'année scolaire terminée depuis bien longtemps.

Alors que faire pour que les parents délaissés ne s'épuisent plus à faire respecter leurs droits élémentaires et finissent par faire le deuil d'un enfant, comme si celui-ci avait été atteint d'une maladie incurable ou d'un accident fatal ?

Il est temps de légiférer pour que la transmission des informations scolaires puisse se réaliser directement au sein de l'établissement à l'égard des deux parents. Pour que tous les documents scolaires originaux puissent être à tout moment consultés et annotés par les deux parents et enfin que le non-respect du droit parental soit dénoncé aux services sociaux.

Eric Derasse pour
La Mouette-Belgique


A télécharger ci-dessous:
Actes de la journée d'échange du 22 mai 2002 à Namur 
Autorité parentale : Principes théoriques, difficultés pratiques - Qui décide quoi, pourquoi, comment ?

Ċ
Eric Derasse,
14 oct. 2012 à 02:44
Comments