Articles‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

2013.09 Newsletter

"LE MOT PROGRES N'AURA JAMAIS AUCUN SENS 
TANT  QU'IL Y AURA DES ENFANTS MALHEUREUX"


Message d'Eliane : 
 C'est en vous écoutant, parents désenfantés, que j'ai appris à vous aider, de plus en plus et le mieux possible,
comprenant au fil du temps la gravité des problèmes que vous viviez.
Hélas ! l'incompréhension, l'incrédulité, l'impatience, le manque de respect évident qui imprègnent encore vos entretiens avec des spécialistes jeunesse officiels auxquels vous avez à faire, sont toujours à l'ordre du jour... en en remettant une couche sur votre souffrance.

Forts de ces expériences et des conférences que nous organisons,  nous cernons mieux ces problèmes et nous avons de la matière à proposer des changements...  que beaucoup de juges souhaitent aussi, d'ailleurs.  La législature concernant les familles et la jeunesse est dépassée.
Il ne faut pas plus de personnel dans ce domaine, mais il faut mieux et plus former ceux qui sont là !

Vous êtes de plus en plus nombreux, jeunes gens, à vouloir fonder famille et c'est tout à fait légitime, mais vous êtes presqu'aussi nombreux... à divorcer ! Un couple sur deux, d'après les statistiques. Les mêmes problèmes se représentent avec une régularité désespérante. Nous demandons aux écoles d'instaurer des causeries aux ados dans leurs programmes, sur les dangers de ces divorces, surtout lorsqu'ils sont conflictuels et que des enfants en pâtissent, et aussi sur les problèmes causés par le choc des cultures dans les mariages mixtes et autres concubinages. 
Nos jeunes gens doivent tout apprendre "sur le tas", et ça provoque pas mal de dégâts !  Lisez dans les témoignages, l'histoire de la petite L.N.

Bien sur, nous savons que c'est le monde politique, que nous devons...toucher !  Un monde tellement préoccupé par les crises, le prix de la vie et autres problèmes de grande importance, en oublierait l'évolution morale de la graine du monde. Probablement que ce sujet n'est pas très électoral, et ainsi que le disait Sophie (présentatrice d'une belle émission Fr2 concernant justement les dérives que nous abordons) : "le système judiciaire repose sur la bonne volonté de quelques uns".   
Elle évoquait sans doute le livre d'une magistrate lyonnaise, Marie-Odile Théoleyre :  "la fin des juges", publié chez Ellipse. Ne désespérons pas, de toute façon, nous avons commencé...


URGENT.  
 Notre association  recherche quelqu'un(e)  capable de nous aider à mettre nos listes d'adresses à jour, bénévolement.
                     Ainsi que du classement en vue de la création d'un nouveau bureau à Ottignies-Louvain-la-Neuve. 
                     Et aussi capable de venir effectuer ce travail  à Florennes. Accueil chaleureux garanti.


Au Secours !  ...
Puis-je vous rappeler que nous bénéficions toujours de l'exonération fiscale applicable à tout don supérieur à 40€
(peut-être 20€ sous peu). Cette opération généreuse offre un avantage non négligeable à votre déclaration d'impôts.
Penser à nous aider par un don pareil compenserait le petit subside que nous recevions du ministère de la famille
pour l'organisation de nos conférences, et nous aiderait surtout à continuer nos actions !
Au fait, notre n° de compte est  BE36  1030 14473 781     IBAN BE36    SWIFT NICA BEBB   (CRELAN).
                                                       24, av. Jules Lahaye à B5620 FLORENNES.
Comments