LA SOUFFRANCE DES MARATRES de Susann Heenen-Wolff

C’est le titre d’un carnet « Temps d’arrêt » de Yapaka.be

Présentation : L’image de la belle-mère – la marâtre – traîne un lourd passé derrière elle. Les femmes qui se retrouvent aujourd’hui dans cette position familiale, ont l’envie très compréhensible de s’en débarrasser. Mais cette mauvaise image est surdéterminée par des représentations conscientes et inconscientes, souvent forgée de façon inévitable dès notre enfance, ainsi que par la dynamique familiale entre deux « mères » de statut différent. On peut essayer de comprendre ce phénomène, mais nul n’a le pouvoir de les évincer ou d’en empêcher l’émergence. A chaque individu, à chaque « belle-mère », à chaque membre d’une famille recomposée, incombe la tâche d’inventer, de créer sa solution psychique pour vivre cette configuration. On ne trouvera donc pas de conseils dans ce petit livre, mais des réflexes et des descriptions à partir d’expériences cliniques.

Susann Heenen-Wolff est psychanalyste et psychologue, Professeur de Psychologie Clinique à l’Université Catholique de Louvain

" Les marâtres ", ces secondes épouses accusées de démolir les foyers, ces femmes qui ont succombé aux charmes de ces pauvres maris délaissés par la mère de ses enfants...

Ces femmes qui, bien souvent, ont le courage de se jeter dans les flammes d'une famille disloquée et qui, par amour, recolleront les morceaux... ou bien le contraire.